L'ouragan Irma n'a pas affecté les plans d'accueil de touristes

La Habana, 18 octobre - L'industrie cubaine du tourisme est prête pour la haute saison, à partir de novembre, après avoir réparé l'infrastructure qui a souffert de dégâts non significatifs par le passage de l'ouragan Irma.

Des brigades d'ouvriers spécialisés et des travailleurs des hôtels se sont joints à leur remise en état après le passage de ce phénomène météorologique qui a suivi une trajectoire parallèle à la côte nord de Cuba entre le 7 et le 10 septembre.

L'impact général a été grave dans le pays, mais les installations touristiques de la zone centrale n'ont pas fait état d'effondrements mais de dégâts dans les baies vitrées, dans les structures en bois ainsi que dans les terre-pleins reliant des îlots à la terre ferme.

Les terre-pleins construits dans la mer depuis la côte Nord jusqu'aux îlots font l'objet de travaux pour rétablir la circulation tandis que les aéroports de la zone et de tout le pays fonctionnent normalement.

Après avoir évalué les dégâts dans les pôles touristiques de Jardines del Rey (Jardin du Roi en français) , dans la chaîne d'îlots du Nord de la province de Villa Clara et dans la station balnéaire de Varadero, dans le Nord de la province de Matanzas, le ministre du Tourisme Manuel Marrero a assuré qu'il n'y aurait pas de problèmes pour accueillir des vacanciers en novembre.

Notre pays possède 67 000 chambres d'hôtel dont 7 000 ont été réparées l'année dernière.

Cuba propose aux touristes aussi plus de 21 000 chambres chez l'habitant et près de 2000 restaurants privés connus sous le nom de « Paladares » ainsi vaste infrastructure extra hôtelière étatique.

Il y a des raisons pour maintenir les plans de terminer l'année avec un bon niveau concernant l'arrivée de visiteurs étrangers après qu'en 2016 notre pays en ait accueilli plus de 4 millions ce qui a représenté 14,5% d'augmentation par rapport à l'année précédente.

Bien que l'impact des ouragans dans les Caraïbes ait été marqué cette année ce qui explique que Cuba a enregistré une baisse de 50% de l'arrivée de touristes, jusqu'au 22 de ce même mois notre pays en avait accueilli 3 millions 600.

L'année dernière, à la même date, Cuba avait accueilli près de 3 millions de touristes.

Il est vrai que le gouvernement étasunien fait pression sur ses citoyens pour qu'ils ne viennent pas à Cuba , mais des agences de tours-opérateurs ont mis en relief le bon accueil que notre pays réserve traditionnellement aux visiteurs.

Le blocus imposé par les États-Unis à Cuba interdit aux ressortissants de ce pays de faire du tourisme à Cuba bien que des dizaines de milliers soient venus chez nous dans une des 12 catégories autorisées.

Tant les Étasuniens que les personnes venues d'autres pays reçoivent un traitement d'excellence à Cuba.

C'est ce que constateront les passagers des bateaux de croisière qui arriveront prochainement à notre pays dans la péninsule de Guanahacabibes, dans l'extrême occidental, territoire qui a en a accueilli 89 au cours de l'étape précédente y compris des yachts.

Toutes les alternatives d'arrivée se profilent et les vacanciers choisissent celle de leur choix.

Source: RHC

Infografía. Bloqueo, el genocidio más largo de la historia

Estampas de Florida

Discursos de RaĂşl Castro