Les jeunes cubains rendent hommage à José Marti

Dos Rios, 19 mai - 150 jeunes cubains ont rendu hommage ce matin √† Jos√© Marti, notre h√©ros national, √† Dos Rios, l'endroit o√Ļ une balle espagnole lui a fauch√© la vie au combat, il y a 122 ans jour pour jour aujourd'hui.

Divis√©s en plusieurs groupes partant de diverses localit√©s de la province de Granma et de Guantanamo, les jeunes se sont donn√© rendez-vous √† Dos Rios. Hier soir, ils ont r√©alis√© une veill√©e pour rappeler des passages de la vie du h√©ros national, l'actualit√© de sa pens√©e anti-imp√©rialiste et la profondeur de son Ňďuvre.

En chemin vers Dos Rios, les jeunes ont assisté à un colloque avec des historiens de la province sur les derniers jours de José Marti, celui qui a su rassembler les indépendantistes jusqu'alors dispersés au sein du Parti Révolutionnaire Cubain et organiser la seconde grande guerre pour l'indépendance du joug colonial espagnol.

A Santiago de Cuba, des centaines de personnes ont accouru devant le tombeau de José Marti, au cimetière Santa Ifigenia pour y déposer des fleurs.

Par ailleurs, un colloque international sur Jos√© Marti et les Cara√Įbes se tient √† La Havane.

Marlene Vazquez, chercheuse au Centre des √Čtudes sur Marti, a pr√©cis√©, dans des d√©clarations √† Radio Havane Cuba, l'objectif de ce colloque

¬ęL'id√©e de cette rencontre part d'un des principaux soucis de Marti de toute sa vie et de son Ňďuvre: Les Antilles. Notamment les Grandes Antilles mais aussi les Petites Antilles. J'en dirais plus, c'est aussi le bassin des Cara√Įbes en tant qu'espace culturel, social, politique, √©conomique, situ√© aux portes du continent qu'il a nomm√© Notre Am√©rique. Les Cara√Įbes, √©taient appel√©s comme il a dit √† maintes reprises, √† garantir l'√©quilibre du monde.

En plus Marti est un amoureux des Antilles en tant qu'espace g√©ographique. Si vous lisez ses textes o√Ļ il donne t√©moignage de ses voyages dans quelques √ģles des Antilles, vous retrouverez de v√©ritables po√®mes en prose sur la nature de la r√©gion. Et nous avons √©cout√©, au sein de ce colloque, plusieurs communications qui en ont fait mention. Marti a √©t√© un grand admirateur de l'Homme antillais. Il a li√© une amiti√© tr√®s √©troite avec quelques carib√©ens pro√©minents. Je crois que l'exemple le plus grand est sa relation fraternelle, durable et solide, d'admiration mutuelle avec le g√©n√©ral Maximo Gomez.¬Ľ

Source: RHC

Infografía. Bloqueo, el genocidio más largo de la historia

Estampas de Florida

Discursos de Ra√ļl Castro